Commandez SIX! Order SIX! (Vinyl-Cd)

Mailing list

Pour recevoir mes newsletters, envoyez un mail sur : doctorflake@gmail.com

SOUNDS



Pop up player

FACEBOOK

TWITTER

PRESS

Interviews & Concerts reports

Revue de Presse

Six (2016)

Six (2016):
" Le trip-hop qu’il décline est à la fois direct et malin, tant il sait prendre son temps pour surprendre au moment adéquat, tel un uppercut après une étreinte prétendument empathique."
INDIE ROCK MAG - Janvier 2017

" Le beatmaker déroule un son downtempo dans une atmosphère dark, rêveuse et mélancolique, garante du son Flake, immédiatement reconnaissable."
TRAX - Mai 2016

" Autre belle surprise, le nouveau Doctor Flake se démarque de ses précédentes productions avec quelque chose de plus abstrait, de plus froid mais avec là encore des ambiances saisissantes."
HOP-BLOG - Mars 2016

" Avec beaucoup d'élégance et d'émotion, SIX réussit à renouveler l'exercice auquel se livre Doctor Flake depuis de nombreuses années tout en restant un artiste indépendant, fidèle à ses convictions et largement plébiscité par son public."
TRIP-HOP NET - Mars 2016

" Nourrissant son hip-hop de dub et d’influences orientales, le beatmaker savoyard signe là un album à la production impeccable"
BENZINE - Mars 2016
Acchordance (2014)
Acchordance (2014):
" ACCHORDANCE s'écoute d'un seul trait, comme une balade en nous mêmes qu'on est contraints de terminer. Doctor Flake nous sort de notre zone de confort et signe un album introspectif et redoutablement efficace"
TRAX - Février 2014

" Ce nouvel opus est un ensemble puissant, cohérent au renouveau frais et acoustique qui nous conforte dans ce qu’on a toujours préconisé : Docteur, continue d’opérer, on aime ça ! "
PUBLIK'ART - Février 2014

" Et puis, en quelques tours de platine, la magie opère à nouveau...Avec espièglerie, le bon docteur nous fait visiter son cabinet de curiosités qui n'est pas sans rappeler ceux de Matt Elliott ou des BO de Jim Jarmusch pour leur goût commun du beau bizarre."
POPNEWS - Février 2014

"Moins cataclysmique que ses aînés, Acchordance joue d’une lenteur poétique porteuse...bourré de nappes synthétiques ou vocales, la parure de l’album est indiscutable"
SLAPZINE - Février 2014

" 20 ans après Massive Attack, qui reste à ce jour la référence incontournable, Doctor Flake continue de perpétuer un style de musique avec classe, avec goût, avec talent."
HOP-BLOG - Mars 2014
Flake up (2011)
Flake up (2011):
« Un abstract hip-hop sombre et à forte teneur en émotions…Il découpe, il colle et ça décolle ! »
Longueur d’ondes, Octobre 2011

« Entre Hip Hop et Trip Hop, ce nouvel album a décidé de ne pas choisir….et c’est tant mieux. »
Keyboard Recording, Octobre 2011

« Doctor Flake s’affaire à soigner les fans de Trip Hop et de Hip Hop à grand renfort de samples savamment conçus. »
Trax, Octobre 2011

« … La musique de Flake a pris corps. Mieux, elle s’est incarnée…pour un disque gigogne qui n’en finit pas de se déployer”
Popnews, Octobre 2011

« … Captivant et envoûtant, l’album déroule des compos électro intenses, brumeuses et intrigantes… »
Zik Addict, Octobre 2011

« Doctor Flake poursuit sa quête d’un monde meilleur et lâche une nouvelle bombe sonore…”
491, Octobre 2011

« Doctor Flake parvient à séduire encore »
M-La-Music, Octobre 2011

Accédez à toute la revue médias
Minder Surprises (2009)
Minder surprises (2009):
« … L’ensemble sonne l’heure de la consécration… » Mowno, Mai 2009

« … la troisième livraison du producteur savoyard cache l’esquisse d’une évolution musicale bienvenue…il a choisi de confronter son abstract hip-hop à la voix, la vraie. Que ce soit au contact du chant neigeux de Vale Poher ou du flow volubile de Miscellaneous (Fumuj), notre Docteur Flocon abandonne le ton potache des grands réservés pour révéler une sensibilité à fleur de peau et une ouverture vivifiante. » Rafael Aragon, Longeur d’ondes, Avril 2009

« Doctor FLAKE a nourri ses machines de chair humaine ... Vale Poher mériterait de s’appeler Vale Power tant son chant illumine ces abysses…Même si l’ambiance reste sombre, la face pop de Doctor FLAKE continue de gagner du terrain …Ne le laisser pas jouer avec votre cerveau, il en prendrait le contrôle. » JD Beauvallet, Les Inrocks, Mars 2009

« Finalement avec pas grand-chose et des techniques bien maîtrisées, Doctor FLAKE parvient une fois encore et nettement mieux que sur ses précédents disques, à faire partager sa sensibilité, ses émotions - l’essentiel donc. » Autres directions, Mars 2009

« Cet album paraît dès la première écoute encore plus abouti que les précédents et plus intime, en partie grâce aux featurings et à une mélancolie presque palpable…"Minder Surprises" est donc la friandise à se procurer d'urgence… » Trip hop.net, Mars 2009

« Toujours aussi intenses et sombres que par la passé , les 9 titres de " Minder Surprises " se révèlent d'une efficacité redoutable avec un Doctor FLAKE qui ne lâchent rien et nous livre encore une fois un album cinématographique à souhait, duquel on ne se détachera pas si facilement. » Pop Revue Expres, Mars 2009

« Enorme claque que ce Minder Surprises, toujours aussi vaporeux et techniquement parfait. Doctor FLAKE s'est offert la complicité de la non moins brillante Vale Poher pour accoucher de ce petit bijou. Un disque à faire tourner encore et encore. » Streetkiss.com, Mars 2009

« …Cet album, assez sombre…compile magistralement lourds beats chaloupés, samples profonds, gimmicks répétitifs, scratches…refrains aériens et autres mélodies dénichées au fil de ses pérégrinations auditives… la voix prenante de Vale Poher…et le flow incantatoire de Miscellaneous transcendent définitivement sa musique pleine d’émotion d’extraterrestre inspiré. » Anne Huguet, 491, Avril 2009

« … Une grosse sensation pour nous, c'est le moins qu'on puisse dire, d'autant que cette dernière mouture va bien au-delà de nos espérances… » Loreilledemoscou, Mai 2009
Paradis Dirtyficiels (2007)



Télécharger le dossier de presse (PDF)
Paradis dirtyficiels (2007):
« Une production divine à faire palir Massive Attack. » Trax, Janvier 2007

« Rêveuse ou renfrognée, une captivante musique d'intérieur… pour ses agencements hasardeux et fuyants, pour sa capacité à sauter aussi vite du grave au groove, du sadique au ludique.» Les inrocks, 23 Janvier 2007

« Le nouvel Album de Doctor Flake , bidouilleur français de génie, multiplie les trouvailles sonores…pour naviguer dans une délicieuse ambiance mélancolique. » L‘Humanité, 31 janvier 2007

« Ces fascinants Paradis Dirtyficiels ont tout d’un vital poison » Le courrier Picard / La Marseillaise / Le petit bleu, Février 2007

« Prometteur ! » Only for Dj’s, Janvier 2007

« Des ambiances étranges pour un abstract hip hop au bord du gouffre par des guitares parfois saturées ou vont s’entremêler des sons sortis d’outres tombes avec des samples d’instruments et des scratchs … à consommer sans modération ! » Novoraman, 2007

« On reste admiratif devant la qualité de cet album bâti à base de samples, d’emprunts découpés, agencés, assemblés et réappropriés avec à propos. » Autres Directions, 25 janvier 2007

« Doctor Flake sonne comme beaucoup, et surtout comme les plus grands » Bokson.net, 20/01/2007

« Doctor Flake, c’est la précision mêlée à la finesse » musiquedequalité.net, 2007

« Il n'empêche que cet album enchante, bercé que nous sommes par ces mélodies neurasthéniques. Les flocons du docteur pourraient bien fonctionner comme un placebo. » Longueur d’ondes, 2007

« Dans une veine abstract hip-hop, résolument downtempo, ce nouvel opus place le jeune frenchie à l’égal des meilleurs compositeurs instrumentaux. » Idem, Juin 2007

« Echantillonneur français de talent, Doctor Flake dissèque, découpe et greffe des sonorités existantes sur son propore univers musical. » Start-up, Avril 2007

« Faussement zen, «Paradis Dirtyficiels» alterne entre noirceur et ironie, glaçant parfois le sang, donnant souvent envie de mettre le volume à fond. » Pop News, Février 2007

« Une vraie claque ! Chaque son fait mouche, le jeu des nuances est parfait. » Papercuts webzine, Juin 2007

« Doctor Flake soigne ses ambiances, les rend complexes sans les alourdir, utilisant des samples pour donner une plus grande ampleur à ces constructions cinématiques. » Magic Box, 2007
Intervention Chirursicale (2005)



Télécharger le Dossier de Presse (PDF)
Intervention chirursicale (2004):
«Doctor Flake opère les sons au scalpel et réalise un abstract hip-hop obscur et classe où s’entremêlent thème mélancolique et rage sourde. Le fils spirituel de Dj Shadow.» Keyboard/Recording, Juillet 2005

«...Un générique en puissance: si possible pour une émission de télé sur les papillons ou les serial-killers». Les Inrocks, Fevrier 2006

«...14 plages instrumentales aux ambiances envoûtantes, servies par une production riche et toute en finesse. » Lycée Mag, Fevrier 2006

«... Grâce à son sens des mélodies et des atmosphères, Flake compose un album qui ravira tous les amateurs et les nostalgiques du trip-hop et du groove à vocation cinématographique des années 90 ...Cette «Intervention Chirursicale», dans ses morceaux les plus cools comme ses variantes électriques les plus énergiques réussit parfaitement son affaire.» Trax, Fevrier 2006

«Tirant son pseudo de sa dextérité à opérer les samples...en une symbiose parfaite. Créateur d’ambiances hors pair, le Doctor est fortement conseillé à tous ceux qui veulent coller des images à ses athmosphères Chirursciale.» Rock Sound, Fevrier 2006

«Le peuple de l’herbe l’a invité sur sa compilation «Dope Beats» vol.1... un chirurgien sonore au geste sûr et efficace pour un album réussi.» Partynews, Juillet 2005

«Doctor Flake pioche à droite et à gauche, recycle et décortique ses samples pour les refondre dans son univers tout en nuances. Sur scène, il alterne ambiances légères aux impressions bucoliques et atmosphères sombres chargées de beats massifs.» Trublyon, Juillet 2005

«Doctor Flake nous livre un album aux réminiscences Trip hop hautement inspirées... Un album abouti qui nous laisse penser que Dj Cam et Kid loco ont fait des émules.» Nuke, Mai 2005

«De la chirurgie de précision pour musique esthétique, où les matériaux musicaux et sonores se recyclent en climats brumeux et fondants. Une electro ondoyante et protéiforme, un peu sombre, lancinante à souhait.» www.radioceros.com, Mai 2005

«Ses doigts de fée manient platines, ordi, sampler. Sa spécialité ? La chirurgie vinylique. L’opération concluante nécessite un suivi régulier pour mieux combattre les affres du temps. Car si on ne peut rivaliser avec la nature, ça peut aider à se sentir bien. Aussi ne ratez pas la consultation du Doctor Flake.» www.longueurdondes.com, Aout 2005

«Premier album stupéfiant, Intervention Chirursicale est un réel concentré de plaisir qu’il vous faut découvrir, un son réellement pictural. Dans la lignée de The avalanches, de Dj Shadow, allez-y les yeux fermés, consultez-le n’importe quand, mais n’attendez pas d’aller mal !» www.infratunes.com, Juin 2005

«Avec son tout premier album, le mystérieux Doctor Flake nous invite à participer à une expérience unique... Le remède de notre Doctor se fait ressentir dès les premières secondes et jusqu’à l’absorption totale. Il peut être écouté en boucle sans jamais lassé. L’Intervention Chirursicale est une réussite. Merci Doctor Flake.» www.triphop.net, Mai 2005

«Loin d’une chirurgie esthétique lisse et conforme, ses compositions aux parfums d’obscurité osent les aspérités. De la musique électronique riche d’aspirations et d’ambiances. L’album aménage espaces lugubres, enfermements capiteux, troubles dédales et mélancolies insidieuses, sans pour autant se noyer dans une course à l’oppression.» www.krinein.com, Mai 2005

«(...) Intervention Chirursicale ne sent pas le bâclé (...) une très bonne entrée en matière et l’éclosion d’un réel talent. Flake fait forte impression, squatte ainsi le dessus du lot et fait partie, sans contestation possible, de cette génération de producteurs à venir, qui couve naturellement et régulièrement une poignée de poussins dont quelques uns seulement parviennent à percer. Sur ce premier opus, le Doctor Flake est de ceux là, l’atout crédibilité en plus.» www.bokson.net, Octobre 2005